Montre fitness : mon test de la Misfit Shine

Montre fitness : mon test de la Misfit Shine

En début d’année, j’ai décidé de dresser toute une liste de bonnes résolutions dont notamment de me mettre enfin au régime. C’était plutôt facile vu que la saison des fêtes de fin d’année était belle et bien terminée. Alors pour me motiver davantage, je me suis offerte un tracker d’activité, histoire d’évaluer de manière précise mes efforts journaliers. Et je dois avouer que ce n’est jamais évident de faire un choix parmi des dizaines d’offres toutes aussi alléchantes en termes de montre connectée. Après une vague d’incertitude, je me suis tournée vers le bracelet sportif  Misfit Shine, suivant le conseil d’une amie. Et je suis plutôt ravie du résultat que j’ai obtenu jusque là, Misfit Shine au poignet.

Description

Au premier coup d’œil, Misfit Shine ressemble à un petit objet tout rond qui ne s’assimile pas facilement à une montre. Le bracelet est en effet dépourvu d’écran, ce qui pourrait mettre bien mal à l’aise les fans d’écran tactile. Mais ce qui m’intéresse davantage avec le Shine, c’est justement le fait de ne pas avoir à le porter tout le temps au poignet. Je m’amuse d’ailleurs beaucoup plus à le porter à la ceinture grâce à l’attache aimantée fournie, et parfois même en collier avec un accessoire que j’ai acheté à part.

Ce qui me plait également avec le Shine, c’est son alimentation à pile. A côté de ses concurrents directs qui exigent une recharge régulière, ma montre tient souvent le coup jusqu’à six mois. Je le trouve également plus résistant et en plus il est étanche. Des fois, je nage avec le mien jusqu’à 50 mètres de profondeur, sans altérer son fonctionnement. Par contre, je n’ai pas encore osé le passer en machine pour vérifier les affirmations de son créateur quant à sa résistance aux chocs.

misfit-shine-avis

Fonctionnalités

Avant de commencer à profiter des nombreuses fonctionnalités offertes par le Shine, il faut d’abord penser à installer l’application dédié (du même nom) dans le bracelet connecté. Ensuite, il faudra également installer l’application Android ou iPhone. Au bout de quelques minutes de configuration, vient le moment de définir son objectif quotidien. Je dois vous avouer que le système de points de Shine est assez énervant. Mais au fil du temps, on s’y fait. Pour afficher la progression quotidienne, il suffit donc de tapoter deux fois sur la montre. Le degré d’accomplissement s’affiche à la lumière des 12 loupiotes. Si l’objectif de la journée a été atteinte, les 12 loupiotes s’illuminent et ainsi de suite.

Pour tout vous dire, je n’apprécie pas particulièrement le principe du « point » et du « score ». Mais, le choix de Shine d’afficher ma progression à travers des loupiotes éteintes ou allumées me paraît acceptable. L’application a aussi l’avantage de me permettre d’accéder à quelques informations complémentaires.

Les principaux atouts que j’attribuerai à Misfit Shine concernent son degré d’étanchéité et son autonomie qui va jusqu’à 6 mois, quand même. Quant à son prix, je classifierai facilement cette montre-bracelet dans la moyenne avec ses 119,95 €.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *